Archive de l'auteur

fév
22

BROCANTE DU 24/02/2019

Publié Par: Tisseron | Commentaires (0)

Un grand merci tout d’abord aux bénévoles de l’association pour le temps consacré à la Préparation de cette  manifestation

Le soleil est au rendez-vous dimanche prochain nous espérons votre visite .

Commentaires (0)
fév
05

BROCANTE DE l’ASSOCIATION DE VIVIER A TAMBACH le 24/02/2019

Publié Par: Tisseron | Commentaires Commentaires fermés

BROCANTE DE l’ASSOCIATION DE VIVIER A TAMBACH

Dimanche 24 /02/ 2019

Salle des fêtes LA VIVAROISE rue Jules Manil

CONTACT 07 81 47 34 87

Installation des exposants à 7 heures.

TABLE (de 2m) ET CHAISE : 4€

RESERVATION PAR CHEQUE OBLIGATOIRE AVANT LE 21/02/2019

Ouverture au public à 8 heures. visiteur : 0€50

Merci de respecter les lieux, rien ne doit rester dans la salle après la brocante.

Buvette et petite restauration sur place.

Site Web de l’organisateur :   http://de-vivier-a-tambach.eu

association.devivieratambach@orange.fr

Commentaires Commentaires fermés
nov
22

Inauguration du monument allemand restauré le 19/11/2018

Publié Par: Tisseron | Commentaires Commentaires fermés

Nous avons répondu à l’invitation du maire de Sedan Didier Herbillon pour l’inauguration du monument allemand après rénovation en présence de la secrétaire d’Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq, et du représentant de l’ambassade d’Allemagne.

L’association de Vivier à Tambach a participé à la rénovation du monument par un don financier et était représentée par René Stévenin, JP Cosset et Dominique Nicolas-Viot.

Commentaires Commentaires fermés

02.11.2018 réunion – le premier fois avec notre nouvelle Madame la présidente Beate Hering
Nous avons parlé de nos nouveaux projets dans l’association. Avant tout sur notre stand au marché de Noël 2018. Nous ferons cuire la tarte flambée et vendrons du vin chaud.
L’année dernière, une délégation de Vivier était à notre stand du marché de Noël. Et il y avait de la neige fraîche. Vous souvenez-vous, chers amis de vivier au court ?
Liebe Grüße von Eurer Freundin Jutta

Commentaires Commentaires fermés
oct
28

BROCANTE DE l’ASSOCIATION DE VIVIER A TAMBACH

Publié Par: Tisseron | Commentaires Commentaires fermés

BROCANTE DE l’ASSOCIATION DE VIVIER A TAMBACH

Dimanche 2  DÉCEMBRE   2018

Salle des fêtes LA VIVAROISE rue Jules Manil

CONTACT 07 81 47 34 87

Installation des exposants à 7 heures.

TABLE (de 2m) ET CHAISE : 4€

RÉSERVATION PAR CHÈQUE OBLIGATOIRE AVANT LE 28/11/2018

Ouverture au public à 8 heures. visiteur : 0€50

Merci de respecter les lieux, rien ne doit rester dans la salle après la brocante.

Buvette et petite restauration sur place.

Site Web de l’organisateur :   http://de-vivier-a-tambach.eu

association.devivieratambach@orange.fr

Commentaires Commentaires fermés
oct
26

Un grand remerciement aux membres de l’association

Publié Par: Tisseron | Commentaires Commentaires fermés

Un grand remerciement aux membres de l’association pour l’accueil et l’hébergement de la délégation de Tambach-Dietharz présente pour l’hommage aux soldats de la première guerre mondiale à Vrigne-Meuse le 14 octobre 2018  c’est à leur engagement de tous les jours que l’on doit le tissu de relations toujours plus étroit qui unit nos deux villes jumelées.

Commentaires Commentaires fermés

Hommage aux soldats de la première guerre mondiale à Vrigne-Meuse le 14 octobre 2018.

À l’occasion du centième anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, le village de Vrigne-Meuse, a rendu  un hommage particulier aux combattants.

L’association Franco-Allemande « de Vivier à Tambach » et une délégation de notre ville jumelée Tambach-Dietharz étaient présentes à l’invitation du maire de Vrigne-Meuse Monsieur Jean Christophe Charnot   .

Au programme de cette journée :

Cérémonie avec prise d’armes en présence de  l’ensemble des autorités sur « Esplanade de la Paix ».  Après quelques évocations historiques,  la chorale St Léger de Fresnois a entonné    « Le dormeur du Val » d’Arthur Rimbaud. Puis c’est la sonnerie du clairon de l’armistice en présence des porte-drapeaux des Ardennes et de nombreux autres départements, qui ont rendus honneurs aux morts. Le dévoilement de la Stèle réalisée par monsieur TONGLET a été un moment particulier pour son interprétation de la paix et de l’amitié des peuples Français et Allemands. La cérémonie française s’est clos par un lâcher de pigeons.

Tout le monde s’est rendu au Mémorial Allemand, et c’est en présence du Maire de Tambach Dietharz et du représentant Monsieur l’ambassadeur d’Allemagne que la chorale « La Chanterelle » a présenté l’hymne Européen  « Ode à la joie » en français, puis en allemand. Le parcours s’est poursuivi par un recueillement  au carré militaire.

Dans l’après-midi dans la salle des fêtes, nous avons assisté à un concert de « La Chanterelle »  avec un planel de chansons d’hier et presque d’aujourd’hui, rendant hommage aux soldats et aux valeurs de la République Française « Liberté, Egalité, Fraternité. »

La journée s’est terminée par un passage à la Péniche de Charleville, afin de profiter de l’été Indien.

Commentaires Commentaires fermés
juil
17

Barrage de Tambach-Dietharz

Publié Par: Tisseron | Commentaires Commentaires fermés

Dimanche petite marche jusqu’au Barrage de Tambach-Dietharz, ouvrage d’alimentation en eau potable et barrage en maçonnerie qui a été construit de 1902 à 1906.

Commentaires Commentaires fermés
juil
17

Grande fête médiévale de Tambach Dietharz

Publié Par: Tisseron | Commentaires Commentaires fermés

Au programme samedi après midi reconstitution historique d’un campement militaire médiéval et d’un marché du moyen âge  Nombreux exposants, tournois, démonstrations, ateliers, jeux…

Commentaires Commentaires fermés
juil
17

Visite du Château de la Wartbourg le 07/07/2018

Publié Par: Tisseron | Commentaires Commentaires fermés

Plus qu’un simple palais, le château de la Wartbourg est à la fois la plus impressionnante et certainement la plus célèbre forteresse d’Allemagne. Il est situé sur une colline au sud-ouest de la ville d’Eisenach. Le merveilleux fortin a toujours été un lieu de pèlerinage témoin de près de mille ans d’histoire. Il attire chaque année plusieurs millions de visiteurs qui se déplacent exceptionnellement pour le contempler. Vous profiterez de ses jardins de ravissantes fleurs, visiterez ses appartements et expositions de peintures. Il doit sa réputation au roi Louis II Landgrave.

Année de fondation : 1067

Année d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO : 1999

Sa construction en 1067 doit être replacée dans le cadre de la querelle des Investitures et ses retombées sur toute l’Europe. La faiblesse de l’autorité royale incita nombre de forces particulières à s’approprier des terres et à lutter farouchement pour une prééminence territoriale. C’est ainsi qu’on a assisté à la naissance de structures féodales.

Ce fut le siège de la cour des comtes de Thuringe jusqu’en 1440. Il fut également le centre d’une culture de cour raffinée, comme en témoigne l’histoire d’un concours de Minnesänger (trouvères allemands), le Sängerkrieg (de), autour de 1207, qui vit s’affronter des participants comme Walther von der Vogelweide, Wolfram von Eschenbach, Albrecht von Halberstadt (de), et bien d’autres. Wagner mit en scène cet épisode dans son opéra Tannhäuser.

Ce fut également une base stratégique importante1 lors des conflits armés qui opposèrent la Saxe et la Thuringe, alliées, à Henri IV du Saint-Empire.

Sainte Élisabeth de Hongrie vécut à la Wartbourg lorsqu’elle était épouse du comte Louis IV de Thuringe de 1211 à 1228.

De mai 1521 à mars 1522, Martin Luther, alors au ban de l’Empire fut mis à l’abri dans le château par Frédéric le Sage. Ce fut pendant cette période que sous le nom de Junker Jörg (chevalier Georges), il traduisit le Nouveau Testament et une partie de l’Ancien Testament en allemand ; ce Nouveau Testament paru en 1522 puis la Bible de Luther complète parue en 1534 allaient être très largement diffusés en Allemagne et constituer le point de départ d’une révolution culturelle et religieuse en Allemagne et au-delà.

En 1817, il fut le siège d’une manifestation (appelée en allemand Wartburgfest) principalement menée par des étudiants allemands. Ces derniers, de sensibilité libérale et nationaliste, protestaient contre les conséquences du congrès de Vienne (1815), déplorant le retour à l’absolutisme plutôt que l’instauration d’un État-nation. À cette époque le duché était dirigé par Charles-Auguste de Saxe-Weimar-Eisenach.

Le château a été rénové  plusieurs fois, et plusieurs parties anciennes ont été recouvertes ou transformées par des constructions ultérieures et des additions. De 1952 à 1966, le gouvernement de la République démocratique allemande le restaura comme il était au XVIe siècle, notamment la pièce de Luther avec ses planchers et murs en panneaux de bois originaux.

Commentaires Commentaires fermés